Au fil des balades

Musée du verre de Sars-Poterie (59)


 Musée du verre de Sars-Poterie (59)

 

 

A quelques kilomètres de chez nous, une petite ville se spécialise dans les métiers artisanaux tels que la poterie (d'où son nom) et le verre. C'est ainsi qu'après avoir entendu qu'une démonstration allait avoir lieue ce jour, 06 juin 2008, nous décidons d'aller parfaire notre culture ...

Michigan nous accompagne, comme souvent, et, elle aura, comme nous, très chaud. Comme nous l'a expliqué le directeur de ce centre d'apprentissage, les fourneaux sont allumés depuis plusieurs heures et on ne peut les couper, car ils sont très long à monter en température. Nous allons assister à la création d'une pièce, dont j'ai oublié le nom, mais qui consiste à appliquer plusieurs couches de matière de différentes couleurs. Sur les images suivantes, on voit les deux verriers chauffer leur boule de pâte de verre appliquée sur l'extrémité du long tube et ensuite la travailler. Ils ont chacun une couleur différente.

 


Comme il n'y avait qu'un four d'ouvert, il doivent jongler pour que leur pièce de verre soit toujours à la bonne température (là aussi , j'ai oublié le nombre de degrés). Quand c'est bon, chaque verrier va "travailler" sa pièce, sur l'illustration suivante, nous voyons qu'ils utilisent du papier journal mouillé pour mettre en forme sans laisser de trace sur le verre. Ca fume beaucoup. Pour lui donner la taille voulue, le verrier souffle dans l'autre extrémité du tube, puis avec son pouce il emprisonne l'air jusqu'à la taille voulue.
Contrairement à ce que l'on a pu dire, le verrier ne souffle que peu dans la confection d'une pièce.




 

Sur les images suivantes, on voit comment les verriers marient les deux couleurs. Une fois la deuxième couche sur la première, le verrier désolidarise la pièce de son tube. Il affine celle-ci avec un outil en métal mouillé (sorte de pince longue) puis donne un petit coup sec sur le tube. Ensuite, avec un tour de main savant, il réussi à "retourner" la pièce sur la sienne avec son papier mouillé et la moule sur sa pièce. On peut appliquer plusieurs couches, là en l'occurrence, il n'y en aura que deux.





Il recommence les mêmes gestes pour donner une forme, une taille précise (ajustée selon un gabarit) définitive. 






La pièce sera ainsi séparée de son tube puis, à l'aide d'énormes gants de protection sera mise dans un four qui va chauffer toute une nuit les pièces faites dans la journée et s'éteindre. Les pièces doivent refroidir lentement.

Nous n'avons donc pas vu le résultat de ces opérations.

Algernon

Stats

  • Utilisateurs 2
  • Articles 63
  • Clics sur articles 4174

Qui est en ligne

Il y a 36 invités et aucun membre en ligne