Translate

French Danish English Finnish German Italian Japanese Norwegian Portuguese Spanish

Michigan

M_08.jpg

Imagier d'Algernon

101006-Dentelles_Alphabet_002_GF.jpg

Citations

" -- Je ne puis pas plus te montrer un papillon dans une chenille, qu’une fraise dans sa fleur : il faut que le soleil ait mûri l’un et l’autre" -- BERNARDIN DE SAINT-PIERRE --
Erreur
  • !!! Pas d'id selectionné pour le plugin GMapFP !!!

JOUR 10 : Toronto

Toronto

 

 

 

Passez votre souris sur les photos pour les grandir.

 

!!! Pas d'id selectionné pour le plugin GMapFP !!!

 

 

Le programme

 

Petit déjeuner

Le matin, départ pour un tour d'orientation de la ville en passant par Lakeshore Boulevard, Bay Street, Université Avenue, Eaton Center, le parlement de Toronto : Toronto, aujourd'hui mégapole à l'américaine, est le chef lieu de l'Ontario depuis 1867. Les Ontariens sont fiers de leur capitale à juste titre : sous ses airs de ville typique de l'Amérique du Nord ; Toronto n'en garde pas moins une personnalité très affirmée et attachante.

Déjeuner libre

- Selon horaire aérien, transfert à l'aéroport de Toronto. Assistance aux formalités d'enregistrement et embarquement, puis décollage à destination de la France.

Diner et nuit dans l'avion.

 

Réveil, le dernier, dans l'hôtel de Niagara Falls. Certains traits sont tirés, ils ont passé du temps dans la rue des horreurs

On s'était habitué les uns aux autres, mais malgré tout, cela fait du bien de penser que l'on va se retrouver chez soi. Le pays n'est pas en cause, ni même l'organisation, simplement le fait d'être " entravé " dans ce genre de voyage. Le manque d'habitude peut-être, c'est vrai que pour nous c'était la grande inconnue

Enfin, nous prenons le bus qui va nous faire découvrir (rapidement) Toronto, puis nous laisser libre un bon moment.

On arrive par le port, il fait déjà très chaud ; et les Torontois sont encore les pieds dans les bassins. On remonte par la rue des banques " Bay Street ", elles sont presque toutes là.

Réjane nous parle de la " Royal Bank Plazza " :

Conçu pour être le nouveau siège social de la Banque Royale, après sa décision de déménager son centre d'opérations de la Place Ville-Marie à Montréal à Toronto dans les années 1970, la Royal Bank Plaza se compose d'une tour sud et une tour nord. La tour sud, un gratte-ciel , est le plus grand des deux à 180 m (591 pi); la tour nord a une hauteur de 112 m (367 pi). Les structures ont une empreinte triangulaire et de s'asseoir sur les coins opposés du site carré. L'extérieur de ces structures sont en grande partie recouvert d'or-bronze verre avec des accents de granit tan. Ensemble, les deux tours contiennent plus de 14.000 fenêtres qui dépassent de la façade pour former baies angulaires définis dans des cadres en aluminium brossé. Six baies sont regroupés entre les piles qui sont couverts dans le même verre. Les étages supérieurs sont en retrait et trois contiennent de plus grandes angle de vaisseaux entre les piliers. L'entrée à double hauteur est également en retrait de la façade et recouvert de verre teinté sombre mis en cadres en aluminium foncé. Le verre pour le corps du bâtiment a été fabriqué par les industries canadiennes de Pittsburgh et a été coloré en utilisant 2,500 oz (71.000 g) de l'or , d'une valeur de 70 $ CA par volet au moment de l'installation.


Source : Wikipedia

Au moins, les Canadiens " voient " où passe leur argent des taxes et en jouissent !

Ma tour préférée appartient aussi à une banque, ne sachant pourquoi ? Les goûts et les couleurs ne se discutant pas... La couleur justement qui me rappelle celle du lac Ontario ? 

 

 

On voit d'anciens bâtiments au milieu des récents et modernes...

Puis on prend l'University Ave jusque l'ancien hôtel de ville : " Assemblée législative ". Il me semble que nous sommes dans, ou pas loin du quartier étudiant. Mais je n'affirme rien. Ces édifices ont étés construit de 1793 à 1893, ils abritent les députés qui régissent les lois.

On s'arrête pour la pause japonaise, il y a un parc avec des fleurs. Malgré le côté très ville américaine, on y trouve quand même de la verdure.

 

 

Puis nous prenons la " Dundas Sreet W " et traversons Chinatown :

" Chinatown (chinois : 多倫多華埠) est une enclave ethnique et un quartier du centre-ville de Toronto, au Canada, ayant une forte concentration de résidents d'origine chinoise et de commerces asiatiques s'étendant le long des rues Dundas Sreet West et Spadina Avenue. Ses origines remontent à la fin du XIXe siècle. Il est aujourd'hui l'un des plus grands quartiers chinois d'Amérique du Nord et rassemble l'une des plus grandes communautés chinoises du Grand Toronto. Il y a six quartiers chinois dans le Grand Toronto. "

Source : Wikipedia

 

On change complètement de lieu, d'époque, de culture, cela fait un choc. Les rues sont encombrées, les boutiques colorées et chargées d'une sorte de bric-à-brac qui paraît désordonné. C'est une ville dans une ville, ils ont leurs banques, leur hôpital, leurs écoles... A voir aussi dans le premier diaporama.

 

On se rend ensuite à la tour CN, non sans passer devant le lieu de ralliement, l'ancien hôtel de ville. Le rendez-vous est fixé pour 15 heures, si j'ai bon souvenir.

Ceux qui ont pris l'option (montée à la tour CN) partent avec Réjane, les autres, nous , vont où bon leur semble. Nous n'avons pas très envie de nous enfoncer dans la ville, alors nous choisissons de nous diriger vers le lac et plan (en anglais) en mains, vers " Harbour Square Park West ".

En sortant du bus, un vendeur d'eau faisait son beurre : 1$ la petite bouteille d'eau glacé, ce n'était pas cher... Chacun la sienne et en route.

 

On commence à être habitués de traverser les routes canadienne, mais je ne suis pas rassurée, les carrefour sont immenses, auront-nous le temps ?

Dans le parc, on perçoit une certaine fraicheur due au lac et sa légère bise, les arbres aussi nous apportent de l'ombre. On est exquisément bien !

Je suis étonnée de constater que les Torontois ont confiance et laissent diverses choses dans le panier de leur vélo... de voir autant de bateaux aller vers le large, il y a même des " Water-taxis, la police... Finalement, je vais comprendre que les " Toronto Islands " abritent un parc d'attractions, un aéroport, enfin elles sont prisés.

 

 

 

C'est le moment de regarder le premier diaporama

 

 

Les outardes sont présentes, de même que les cormorans (que je n'ai pas photographié), les mouettes, même les poissons incrustés dans le goudron des trottoirs

 

Les mouettes sont tellement habituées aux hommes qu'elles font leur vie avec eux. Elles se laissent approcher, il y en avait même une qui avait squatté un coin à l'ombre...

 

Nous faisons le tour du Harbour Park, tranquillement en profitant un max de la beauté des lieux.

Puis il faut songer à remonter vers l'hôtel de ville. Traverser ces grands carrefours, et, il faut trouver à manger pour... moins de 9$ à deux ! Oui, nous avons donné le pourboire à nos charmants guide et chauffeur, se gardant le minimum d'argent, et la chose ne va pas être facile, il faut penser à ajouter la taxe au prix indiqué ! Je ne sais plus si j'en ai parlé, mais tous les prix sont hors taxe et il fallait rajouter environs 15% voir ICI

 

On se trouve un sandwich chacun, et une eau à deux ! Puis on remonte Bay Street, on passe devant les banques, il y en tant d'ailleurs qu'une rue leur appartient ?!?

Je fais quelques clichés, puis on arrive devant le superbe édifice, il est 14 heures, ça va, on ne sera pas les derniers. On en fait le tour et on dépense notre dernier sou en prenant une  à un marchand ambulant. Je partagerai le cornet avec les pigeons, ils l'ont mieux apprécié que moi .

 

 

Voici le deuxième diaporama, en même temps le dernier document mis ici sur notre aventure au Canada.

 

 

On regagne l'aéroport, après l'enregistrement, on fait nos adieux et c'est les yeux humides que Réjane me dit qu'entre nous il y a eu un " clic ". Mais c'est que je m'étais dit que je ne pleurerais pas, merci Réjane, c'est raté 

 

 

 

 

 

EN VRAC

 

 

 

Cet article sera le dernier, je pensais faire un épilogue à mon voyage et j'avais mis quelques liens et " pensées " en bas de mes écrits, mais je commence a manquer de temps, en effet dans un mois mon grand projet débute, et nous sommes déjà virtuellement ailleurs lol !

 

Je mets donc mes impressions en bas ce de cet article, le tout en vrac :

 

- Au gré de mes recherche, j'ai appris plein de choses, des compléments, mais aussi j'ai compris comment fonctionnait ce pays si particulier. En outre, si pour certaines choses je le trouve en avance sur la France, pour d'autres non. Pour exemple les prix hors taxes et les pourboires, les frontières d'avec les US... qui ne se fait plus chez nous. J'ai aimé les feux tricolores qui préviennent du temps qui reste pour traverser les rues et avenues en toute sécurité.

 

- La grandeur des villes, villages, l'immensité des forêts, des plaines mais surtout des lacs, rivières, fleuves, l'eau qui est omniprésente.

« Vivre au Canada, c'est vivre dans quatre pays différents... un pays par saison. »

de Michel Conte

Extrait du Le Prix des possessions

 

- Concernant la véracité des noms, lieux qui font l'histoire du Canada, j'ai retenu ceci :

" Que resterait-il de l'histoire du monde, si l'on n'admettait que l'erreur fait partie de la réalité ?"

Pierre Reverdy, poète français.

 

 

- Concernant le voyage :

  • Le voyage du temps perdu (attente des autres)
  • Rivalité entre les anglophones et les francophones.

  • Potage à tous les repas, ainsi que le poulet, car les français, ça mange du poulet !

  • Il y a deux saisons majeures au Canada, et c'est l'été que tous les travaux sont faits (congestions).

 

Et surtout je viens de lire cet article qui dit que :

 

" Le détachement de Hawkesbury de la Police provinciale de l'Ontario devient en 2013 le premier en Ontario à être pleinement opérationnel en anglais et en français. Tous les policiers et tous les employés doivent être en mesure d'assurer des services dans les deux langues "

Et je pense à notre petite policière de Niagara Falls qui ne se serait pas arraché les cheveux si elle avait appliqué cette loi

- et aussi :

" La ville de Toronto est une région désignée en totalité sous la Loi sur les services en français, depuis 1990. Ainsi, les francophones de la ville bénéficient d'une législation qui « garantit au public le droit de recevoir des services en français de la part des ministères et organismes du gouvernement de l'Ontario ».

Il faut aussi remarquer que la ville de Toronto regroupe 10 % des francophones de la province de l'Ontario ".

Source : Wikipedia

 

et a bientôt...

Calendrier

Juin 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Visiteurs

Ce jour25
Hier83
Cette semaine501
Ce mois 1178
Depuis juin 2010483399

Actuellement il ya 18 invités et pas de membres en ligne


VCNT - Visitorcounter

Stats visites

United States 77.3%United States
France 15.9%France
Canada 2.5%Canada
Belgium 1.6%Belgium
Spain 0.8%Spain
Switzerland 0.8%Switzerland
European Union 0.8%European Union

Cette semaine : 21
Visitor counter, Heat Map, Conversion tracking, Search Rank